DISCOURS D’OUVERTURE DE LA SESSION ORDINAIRE DE DECEMBRE 2020 PRONONCE PAR SON EXCELLENCE TRES HONORABLE EMMANUEL SINZOHAGERA, PRESIDENT DU SENAT DU BURUNDI

webmaster
By webmaster décembre 1, 2020 14:14

DISCOURS D’OUVERTURE DE LA SESSION ORDINAIRE DE DECEMBRE 2020 PRONONCE PAR SON EXCELLENCE TRES HONORABLE EMMANUEL SINZOHAGERA, PRESIDENT DU SENAT DU BURUNDI

Gitega, le 01 décembre 2020

Honorable Premier Viceprésident du Sénat;

Honorable Deuxième Viceprésident du Sénat;

Honorables Sénateurs;

Monsieur le Président de la Cour Suprême;

Excellences Mesdames, Messieurs les Ministres;

Monsieur le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante;

Monsieur le Commissaire Général de la Brigade Spéciale Anticorruption;

Monsieur le Gouverneur de la Province de Gitega;

Excellences Mesdames, Messieurs les Ambassadeurs et Représentants du Corps Diplomatique et Consulaire accrédités au Burundi,

Mesdames, Messieurs les Représentants des Organisations Internationales au Burundi;

Mesdames, Messieurs les journalistes;

Distingués invités;

1. Permettez-nous, de prime abord, de remercier le Dieu Tout-Puissant, miséricordieux, qui nous a comblés de sa grâce afin que nous terminions nos vacances au moment où notre pays est en paix et en sécurité. Nous-mêmes sommes restés bien à l’aise lors des activités que nous avons réalisées avec la population. Que Dieu soit loué maintenant et à jamais.

2. En date du 30 octobre 2020 lors de la clôture de la session ordinaire d’août, nous vous avions informé que nous allions nous rencontrer dans cet hémicycle aujourd’hui, mardi, 1er décembre 2020 pour l’ouverture solennelle de la session ordinaire de décembre, conformément à la Constitution de la République du Burundi en ses articles 179 et 190.

3. Au nom du Bureau de Sénat, des Honorables Sénateurs et en notre nom propre, nous vous adressons nos meilleures salutations et vous souhaitons la bienvenue dans ces cérémonies que le Sénat organise aujourd’hui. Nous vous réitérons nos vifs remerciements pour avoir répondu à notre invitation malgré vos multiples obligations.

Honorables sénateurs,

Distingués invités,

4. Durant ces vacances écoulées, nous avons visité certaines communes des provinces Bujumbura, Muramvya et Ngozi. En compagnie des sénateurs et des députés élus dans cescirconscriptions, nous nous sommes joints à la population dans les activités de développement communautaire. Nous adressons nos sincères remerciements aux Honorables Sénateurs qui n’ont ménagé aucun effort pour visiter leurs circonscriptions respectives. Nous vous exhortonsàcontinuer dans la même optique. Toutes ces visites que nous avons organisées ont été l’occasion d’échanger sur ce qui suit:

1) Veiller au renforcement et à la sauvegarde de la paix et de la sécurité;

2) Lutter contre la polygamie, les boissons prohibées et d’autres mauvais comportements;

3) Sensibiliser la population à se construire les bureaux des Chefs de collines pour qu’ils puissent avoir une adresse et surtout que l’on va réhabiliter la justice des notables de colline ; 

4) S’atteler aux activités de développement en adhérant à des coopératives;

5) Ne pas gaspiller les récoltes car « Panse bien pleine, dormir amène, mais la vide fait de la peine ».

6) Renforcer l’administration, pour que les administratifs sachent que c’est eux les responsables de leurs administrés, qu’ils ont l’obligation de les guider dans la réalisation des programmes du Gouvernement;

7) Prendre soin de la santé publique, car comme dit l’adage Rundi, « la vie est comme l’eau, une fois versée, on ne la ramasse pas » et surtout en cette période de la pandémie mondiale du covid-19;

8) Protéger l’environnement en exécutant le projet « Ewe Burundi urambaye » du Gouvernement;

9) En date du 17 novembre 2020, nous avons organisé une réunion à l’intention des représentants des Confessions Religieuses agréées au Burundi. Le thème du jour était « Le rôle des Confessions Religieuses dans le développement, le renforcement de la paix et de la sécurité au Burundi ». Lors de cette réunion, les représentants des Confessions Religieuses se sont engagés à prendre les devants et servir de modèle aux fidèles de leurs Eglises, dans la lutte contre la pauvreté, à l’instar de l’Apôtre Saint Paul qui, en plus de l’évangélisation, tissait des tentes, ce qui lui permit de gagner sa vie par ses propres efforts.

10) Lors de cette rencontre, les représentants des Confessions Religieuses se sont engagés à se conformer aux statuts qui régissent leurs Eglises, et à la loi régissant le fonctionnement des Confessions Religieuses au Burundi. Comme il s’observe des rivalités de leadership au sein de certaines Eglises, les participants ont demandé le renforcement et l’appui remarquable de la commission d’arbitrage par le Gouvernement Responsable et Laborieux.

11) Nousnoussommes convenusde nous rencontrer une fois les six mois, pour évaluer l’état d’avancement de la mise en application des engagements pris.

5. Nous avons participé à la 57e session de l’Assemblée parlementaire des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, par vidéoconférence. Dans cette session, nous étions représentés par l’Honorable Premier vice-président du Sénat. Nous présentons nos sincères remerciements au Gouvernement du Burundi qui nous a accordé le lieu pour l’événement. Nous espérons que cette chance nous sera toujours offerte aussi longtemps que le Covid-19 ne sera pas encore éradiqué pour que les conférences puissent être organisées comme à l’accoutumé.

Honorables Sénateurs,

Distingués invités

6. Nous félicitons le Gouvernement de la République du Burundi, pour la mesure combien opportune qu’il vient de prendre, portant fermeture du Bureau de l’Envoyé Spécial du Secrétaire Général de l’ONU au Burundi. Rien ne pourrait justifier aujourd’hui la raison d’être de ce bureau, vu l’étape déjà franchi par le Burundi, dans la consolidation de la paix et de la sécurité, la protection des droits de l’homme, la bonne gouvernance à travers l’organisation des élections paisibles et inclusives.

Honorables Sénateurs;

Distingués invités;

7. Conformément à l’article 163 de la Constitution de la République du Burundi, nous allons analyser 10 projets de loi que le Gouvernement nous a envoyés. Ces projets de loi sont les suivants :

  1. Projet de loi portant Ratification par la République du Burundi de l’Accord sur l’Etablissement de la Force en attente d’Afrique Orientale ;
  2. Projet de loi portant adhésion par la République du Burundi   à la convention de 1954 relative au statut des apatrides.
  3. Projet de loi portant adhésion par la République du Burundi à la convention de 1961 relative à la réduction des cas d’apatridie ;
  4.  Projet de loi relative aux impôts sur les revenus ;
  5. Projet de loi portant Ratification par la République du Burundi de la Convention de Minamata Sur le Mercure ;
  6. Projet de loi portant Ratification de l’Amendement de Kigali au     Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d’ozone ;
  7. Projet de loi portant Ratification par la République du Burundi du Traité révisé instituant la CEEAC.
  8. Projet de loi portant complément des dispositions du Code de Procédure Civile relatif à la réinstitution des notables de la colline ;
  9. Projet de loi portant la révision de la loi organique N0 1/13 du 12 juin 2019 portant organisation et fonctionnement du Conseil Supérieur de la Magistrature ;
  10.  Projet de loi portant Ratification par la République du Burundi de l’Accord de coopération entre le Gouvernement de la République du Burundi et le Gouvernement de la République de Turquie.

8. Avant de terminer notre propos, permettez-nous de nous joindre à vous pour féliciter l’équipe nationale de football « Intamba mu Rugamba » qui a honoré notre pays en remportant la victoire face à l’équipe nationale de Mauritanie.

Nous lui souhaitons pleins succès lors des prochaines rencontres comptant pour ce tournoi, et ainsi le Burundi pourra participer pour la deuxième fois à la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations prévue au Cameroun.

9. Pour clore, nous voudrions souhaiter aux Honorables Sénateurs plein succès pour cette session ordinaire du mois de décembre. Nous déclarons solennellement ouverte, aujourd’hui, mardi, 01er décembre 2020, la session ordinaire de décembre 2020.

Vive le Burundi et les amis du Burundi ;

Que Dieu vous protège et protège le Burundi.

Je vous remercie.

webmaster
By webmaster décembre 1, 2020 14:14
Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*